Un homme presque ordinaire

Finaliste du Prix du Roman Gay 2023

Liens d’achats

Lien pré-commande Ycon 2023https://forms.gle/LUyXtE9rRK9opTch7 Jusqu’au 30 0ctobre

En version Ebook En version BrochéDans ma boutiqueChez mes partenaires revendeurs
Bod
Amazon
Kobo et KoboPlus
Cultura
Decrite.fr
Le broché dédicacé
Bod
Amazon
Le broché dédicacé
– La box
Librairie Les Mots à la Bouche (Librairie généraliste LGBTQI+)
37 rue Saint Ambroise – PARIS 11ème
Notez que l’ebook est en “prêt à la demande” sur KoboPlus et Google Play Book par exemple

Synopsis:

Toute personne peut être considérée comme faisant partie d’une unité à part entière, celle des êtres humains dotés d’une intelligence. Le sujet se voit alors affublé de différents qualificatifs qui le caractérisent. D’une sous entité, ce dernier s’intègre dès lors à un groupe. Mais en fin de compte, toutes
ces belles théories ne sont que des vraisemblances.

Paul n’a jamais eu une vie « ordinaire ». Malentendant depuis son enfance, il a dû se confronter et s’adapter à ce monde qui n’est pas le sien. Mais alors qu’il se pense enfin épanoui, le sort s’acharne sur lui. Contaminé par le virus du VIH, Paul va devoir accepter que cette vie jusqu’alors idéalisée, ne soit plus.

La question est : réussira-t-il malgré tout à trouver sa place et accéder à cette normalité tant désirée ?

#handicap #VIH #tranchedevie – 58118 mots

Trailer:

Extraits:

Commençons par son enfance, hors norme…

Poursuivons avec une adolescence atypique…

Un mot, trois lettres et tout bascule…

Et les aléas qui vont avec…

Les premiers retours des lecteurs

Retour de “Patlelecteur”

L’avis de Jenny, chroniqueuse sur le blog Bit Me If You Can

Un nouvel avis de Chantal, chroniqueuse sur le blog Bit Me If You Can

Ce roman est inspiré de fait réel. Autant vous prévenir, vous aller avoir besoin de kleenex, de chocolat et d’un doudou pour vous remettre de vos émotions. Emy a la manie de nous embarquer dans son monde mais attention à vous. Ses histoires vous prennent, vous remuent, vous tordent les boyaux. J’ai eu tellement de colère face à l’incompréhension de certains, de l’empathie envers Paul (étant moi-même à moitié sourde. Paul fait de l’hypoacousie et je fais de l’hyperacousie. Je comprends parfaitement que parfois malgré les appareils nous ne comprenons pas forcément l’autre, que c’est laborieux de suivre de suivre une conversation et si c’est un groupe de personnes c’est pire. Alors oui je me suis totalement identifié à lui par cet ressemblance pathologique). J’ai eu un coup de cœur pour Gaelle, ce petit bout de femme qui n’a jamais lâcher Paul dans les pires moments de sa vie alors que d’autres auraient laisser tomber. Ce qu’il faut retenir dans cette histoire c’est l’amour, l’amitié, le courage, le non-jugement et la résilience. On parlera aussi de la méconnaissance de la maladie, de ses effets secondaires, de sérophobie, de peur.

D’une autre chroniqueuse, alyhiia_books sur instagram

•Mes emojis?
*😭 pour la tristesse du livre et des situations que le personnage rencontre. En sachant que comme celui d’hier c’est en partie un témoignage donc réellement vécu. Ce qui m’amène à
*😡 pour les différentes situations discriminantes qu’il a vécu. Les pensées des gens et ses parents ne sont pas exclus de mon « gens »
*et le again c’est pareil j’aurai voulu en savoir sur ce personnage.

•La romance ?

•Autour de la romance ?
La romance est compliquée. On voit bien que les deux personnages sont traumatisés parce qu’ils ont vécu et qui a forcément une conséquence sur leur relation amoureuse. Mais ils se battent et ne laissent pas leur démons les consumer. Ils se parlent aussi.

On voit la jeunesse du personnage alors on part de la discrimination qu’il a subit a l’école à cause de son handicap et pas que par les élèves. Puis celle de son VIH et autant dire que de la violence il y en a un bon paquet. J’aime ce livre. Il est fort et poignant et il parle de sujet difficile mais nécessaire d’être abordée. Il parle aussi de l’évolution des traitements .

•Ma scène préférée ?
Je dirai vers la fin. Mais je préciserai pas plus. Si vous me connaissez vous comprendrez quand vous le lirez.